Comment tirer son lait maternel

Tirer son lait maternel

L’allaitement est un moment précieux d’échange entre la maman et son enfant. Certaines mamans, en raison d’un état de santé vacillant, de la reprise du sport ou du travail, sont amenées à sevrer leurs nourrissons de lait maternel pour leur donner le biberon. Et pourtant, il est possible de continuer de donner du lait maternel à son enfant même en reprenant le travail. Pour cela, il suffit de tirer son lait maternel, qui apporte beaucoup plus d’anticorps à l’enfant.

Raisons

Tirer son lait maternel consiste à faire sortir le lait des seins d’une façon manuelle ou électrique. Ce lait sorti peut être stocké dans des biberons ou autres récipients. Pour toutes les femmes qui doivent aller au travail et laisser leur bébé plusieurs heures sans pouvoir l’allaiter, pour celles qui sont hospitalisées, pour celles qui prennent les médicaments ou pour celles qui ont repris le sport de manière intense, tirer son lait maternel est une bonne solution de rechange pour permettre à l’enfant de continuer à s’alimenter avec le lait de sa mère et de profiter des bienfaits. Tirer son lait maternel est aussi un bon moyen pour permettre de désengorger les seins et de les soulager. C’est une opération qui peut être douloureuse, mais avec le temps et l’habitude, le geste sera plus facile. C’est une opération pendant laquelle il vaut mieux ne pas être dans une situation de stress et de nervosité, ce qui pourrait affecter la quantité de lait à tirer. Un nourrisson consomme en moyenne 60 cl de lait maternel par jour entre 2 et 6 mois. Pour tirer le lait maternel, il vaut mieux attendre au moins deux mois après l’accouchement, que l’allaitement soit bien mis en place. Le mieux est de tirer le lait le matin, car le lait est beaucoup plus produit dans la nuit. Au début, les quantités peuvent être faibles, mais il faut s’entraîner au fur et à mesure.

Méthode

Pour tirer son lait maternel, il y a deux méthodes : la manuelle et l’électrique grâce au tire-lait. Si le lait ne doit être tiré qu’occasionnellement, il peut plus intéressant de tirer le lait de manière manuelle, avec les mains. C’est le moyen le moins coûteux qui ne nécessite pas d’équipement. Il est souvent nécessaire de s’entraîner.  Les pouces doivent être placés à environ 5 cm du mamelon et les doigts en dessous de manière à former un C autour de l’auréole. Il faut appuyer en exerçant un mouvement circulaire pendant 2 secondes, puis relâcher 2 secondes. Le tire-lait est une méthode rapide et efficace de tirer son lait maternel. Dans ce cas, il faut appliquer une ventouse sur le sein, mettre le tire-lait en marche et laisser le lait être aspiré dans un récipient. Pour tirer le lait, il faut compter 15 à 45 min. Le tire-lait imite l’action de succion d’un nourrisson pour limiter les sensations de douleur. Pour tirer son lait maternel, la mère peut s’y prendre à la maison au calme ou au travail. Dans ce cas, il faut venir avec des briques de congélation dans un sac isotherme placées dans une glacière. Le lait tiré sera remis dans la brique de congélation. Tirer son lait maternel à la même heure permet que le lait monte automatiquement et peut être tiré facilement. À la fin, si c’est un tire-lait qui a été utilisé, il faut le laver avec du savon, l’égoutter et le remettre dans un sac de congélation propre. Si le nourrisson est né prématuré, il vaut mieux stériliser le matériel (tire-lait, biberon…). Le lait maternel a l’avantage d’inhiber

Conservation

Pour stocker le lait maternel, il est préférable de mettre le lait dans les biberons fermés hermétiquement. Tirer son lait maternel nécessite un bon stockage (sachets spéciaux pour lait maternel, sachets jetables pour biberons…). Pour que le lait ne se gâte pas, il faut marquer sur le biberon ou le sachet, la date à laquelle le lait a été tiré afin de vérifier constamment son état de fraîcheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *